Comment réduire le turnover en 1 an

L’événement engageant pour remédier au turnover

Les entreprises peinent à retenir les talents. Souvent reflet de la qualité de la politique RH et de l’ambiance en entreprise, le  turnover impacte négativement la productivité de l’entreprise. Pourtant, il peut être évité par des efforts d’engagement.

Un coût qui n’en vaut pas le coup

D’après une étude menée par Mercuri Urval, près de 20% des nouvelles recrues pensent déjà à quitter leur poste dès le premier jour. Et chez les jeunes ce sont 68% qui cherchent une nouvelle opportunité dès la première année.

À quoi est-ce dû ?

Un manque d’engagement et d’envie de vos nouvelles recrues ? C’est possible, certes. Mais le turnover c’est aussi la répercussion d’un environnement de travail peu appréciable. Une perception erronée voire négative de la culture d’entreprise peut être fatale. Et un manque de sentiment d’appartenance est souvent corrélé à un processus d’intégration mal abouti, si pas inexistant.

Le turnover, fléau du zapping professionnel, a un coût : celui de s’engager à répétition dans des processus de recrutement précipités et de moindre qualité. Le turnover c’est aussi un impact sur le moral de l’équipe touchée et une baisse de productivité de l’entreprise, donc de business. Une rotation de personnel trop forte peut donc s’avérer être une réelle faiblesse stratégique sur le long terme.

Comment gagner la guerre des talents ?

Nombreux sont les aspects auxquels les nouvelles recrues portent de l’importance, et la culture d’entreprise revient systématiquement. Forger une identité forte permet à un collaborateur de se projeter plus facilement au sein d’une entreprise et de nourrir son sentiment d’appartenance. L’onboarding, typiquement un moment clé dans le lifetime d’un collaborateur, est trop souvent négligé. Pourtant c’est une manière efficace de créer un esprit de camaraderie. C’est le premier pas dans la culture d’entreprise.

La jeune génération est en attente d’un management basé sur le coaching, moins bossy, loin du modèle patriarcal. Les plus juniors recherchent une source d’inspiration chez les plus seniors, mais aussi des retours valorisants.

En bref, il est primordial de replacer l’humain au coeur de vos stratégies RH.

L’événement engageant, moins coûteux que le recrutement

diminuer-turnover-événement-petit-dejeuner

Pour répondre à ces enjeux RH, chefing s’est associé à la BVA Nudge Unit. Ensemble nous poussons la réflexion de l’événement engageant comme solution pour remédier au turnover. Nous mettons en place des nudges afin de créer un momentum, des pics émotionnels qui créent de l’attachement à l’entreprise.

Petits déjeuners hebdomadaires, déjeuners entre nouveaux, soirées avec des binômes d’anciens et de nouveaux sont autant de possibilités de créer de l’attachement et donc de diminuer le turnover.

Par exemple, depuis plus d’un an, nous avons mis en place, pour un de nos clients, un petit déjeuner hebdomadaire. Chaque semaine, cet événement engage près de 350 collaborateurs. Cela leur permet d’échanger, de se retrouver ou bien même parfois de se rencontrer. Un tel événement, c’est surtout l’occasion de renforcer les liens entre les équipes, d’intégrer les nouveaux et de véhiculer les messages des dirigeants. À ce jour, on observe déjà un gain de 10 points positifs quant à la perception de l’entreprise et de ses dirigeants par ses employés.

Investir dans un événement engageant, c’est une garantie de réduire vos coûts de turnover.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *